Terrasse Béton & piscine

Suite à de nombreuses questions au sujet de l’aménagement extérieur, voici plus de détails sur ce projet de bassin de ville. Si vous rejetez un œil aux différentes inspirations que j’ai partagées vous remarquerez que j’étais très attirée par tous les projets en béton et avec de la végétation. Je trouve que le rendu brut du béton se marie à merveille avec les végétaux et qu’il les subliment. On voit alors encore mieux les ombres projetés ou la danse des feuilles avec le vent.

Dans le projet initial, je souhaitais faire une grande banquette tout le long de la jardinière maçonnée mais lorsque la jardinière a commencé à se dessiner, j’ai bien du me rendre à l’évidence que je manquais de place et que cela risquait d’être oppressant. Je me suis dit que j’opterai pour une combinaison de deux lits de camps facilement modulables et pliables.

Nous avons fait appel à un maçon pour l’ensemble des travaux je ne pourrais donc pas répondre aux questions trop techniques.

L’idée de ce projet est d’arriver à intégrer un bassin d’agrément sans trop empiéter sur le jardin et en créant des espaces de végétalisation supplémentaires et intégrés (jardinière en béton). Nous avons pensé le projet sans dessin 3D (mais je pense que c’est plus confortable si vous avez la possibilité et permet de bien visualiser le rendu). J’ai tout visualisé dans la tête 🙂 et je n’étais pas sur de moi jusqu’à la fin …

Après de longues hésitations, les dimensions choisies du bassin sont 2,5 m * 6,5m et une hauteur de 1,4m d’haut. La plage mesure 60 cm.

Les margelles et la terrasse sont un seul et même ouvrage réalisée grâce à un coffrage. Nous voulions un rendu brut. Le béton a été coulé puis taloché.

Voici plusieurs photos (pas très jolies et prises pour souvenir personnel) mais qui vous donne une idée de l’évolution du chantier

 

 

J’ai ensuite passé une bonne couche de bouche pore et deux couches de Parexlanko (un imperméabilisant). Pour cette opération, il faut veiller nettoyer la surface de poussière et surplus de béton à l’aide de l’aspirateur et spatule.

Photo “avec” et “sans” pose de produit

Photo “avec” et “sans” pose de produit

Comme vous pouvez le constater sur les photos le béton blanchi et le rendu n’est pas uniforme. Nous allons le laisser brut comme cela pour le moment et nous allons lui laisser passer l’hiver. L’année prochaine nous poserons très probablement un béton ciré Marius Aurenti ou Mercadier.

La jardinière tout en long à gauche devait permettre initialement de cacher le vis à vis des voisins avec des bambous. Mais voilà ….en y réfléchissant bien, l’exposition étant très ensoleillée et après l’avoir rempli et constaté le volume de terre mis dans celle-ci, on s’est dit qu’il ne fallait pas mettre une variété gourmande en haut et qui perdait ses feuilles (nous avons déjà plus qu’il n’en faut ! ). Notre choix s’est donc porté sur des variétés méditerranéennes, nous verrons par la suite comment elles passeront l’hiver.

La jardinière est en pleine terre ; nous avons mis un film anti racine au fond par vigilance et recouvert les parois d’un produit pour l’étanchéité.

Le chat était ravi de retrouver de l’herbe 🙂

Juin n’était clairement pas le mois idéal pour mettre des rouleaux de gazon et nous avons pris un risque mais semer aurait demandé encore plus d’eau. Heureusement il y a eu cette année beaucoup de pluie en juin et juillet.

Le gazon vient d’une entreprise qui cultive le gazon dans notre département.

Puis un liner gris a été posé. Attention la couleur du liner est souvent soumis au PLU. Ainsi nous avions le choix entre gris et sable mais à quelques rues des amis n’avaient que la couleur sable comme choix

Et la fin de l’aménagement !

À ce moment, la deuxième couche du couche du mur n’a pas encore été passé c’est pourquoi on voit les parpaings. Mais il va certainement devenir blanc si le rendu ne nous convient pas.


J’espère que ce billet vous sera utile, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Commentaire

Il n'y a pas de commentaire sur ce post. Soyez le premier.

Laisser un commentaire